Dans le domaine de la photographie argentique le travail de Pierre Fuentes a porté essentiellement sur le Japon. C'est à travers une vision intimiste d'images souvent dépouillées, aux cadrages épurés, qu'il a livré ses impressions sur la société nippone.

Comme pour tout photographe ouvert à l’évolution des nouvelles technologies, l’apparition du numérique dans le domaine photographique a marqué un tournant dans son parcours. C’est à l’occasion de prises de vues dans l’atelier d’un fondeur qu’il a véritablement décidé d’approfondir le potentiel offert par cette évolution notamment dans les phases de post production et d’impression.

Dans cette première série intitulée "L’atelier du fondeur" le propos s’est fait progressivement scénographique et pictorialiste. Cette démarche lui a permis de métamorphoser sa vision première, notamment de diverses sculptures, et de tendre vers plus de fidélité à sa volonté de détourner le don du réel au profit de l'imaginaire. Cette option s'est confirmée par la suite jusque dans ses tout derniers travaux. 

© Copyright 2007 Les photographies présentes sur ce site sont la propriété exclusive du photographe. Toute publication, toute reproduction totale ou partielle sont interdites sans l'autorisation de l'auteur.

pierre.fuentes@sfr.fr

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now